Jeune entrepreneur de PME reçoit une commande client et l'emballe pour l'expédier.

Avec combien d’articles démarrer en dropshipping ?

Lorsque l’on ouvre sa boutique, on est tenté de faire du chiffre à tout prix, pour rentabiliser la création du site, puis pour commencer à faire de l’argent. Souvent l’on pense alors essayer de toucher le maximum de personne, et donc d’inclure 500, 700, 1000 articles, qui sur le nombre finiront bien par plaire à de futurs clients. Le raisonnement se tient, mais je ne pense pas que cela soit la manière de faire.

Démarrer en dropshipping avec peu d’articles

La solution serait-elle inverse ? C’est-à-dire ne proposer qu’une poignée d’articles pour mieux en faire leur promotion ?

En fait, aucune des deux solutions n’est la plus pertinente. Tout dépend de ce que vous allez vendre.

Prenons l’exemple ou vos produits tournent tous autour des sacs. Présenter une dizaine de sacs à la vente serait une erreur. Ce marché étant hautement concurrentiel, il faut pouvoir proposer une très large gamme d’articles, pour satisfaire toutes les demandes. Sac à main de soirées, de tous les jours, les sacs besaces pour transporter plus de choses, les sacs de plage, bref il faut proposer tout un univers autour du sac. Cela deviendra aussi un atout de fidélisation, puisque une fois connue votre boutique doit être une référence dans ce domaine.

Large gamme d’articles, large gamme de prix

Autre avantage d’être une boutique généraliste (mais attention, dans la même thématique !!), est que vous allez pouvoir élargir votre gamme de prix. C’est-à-dire que vous pouvez proposer des prix d’appels, ou votre marge bénéficiaire sera certes plus faible, mais que vous pourrez contre-balancer par des prix ou vous margerez plus, suivant les gammes d’articles proposées.

Communication et référencement

L’autre grand point positif, c’est que cela à l’avantage de facilement pouvoir se positionner en bonne place sur de nombreux mots clés liés à la vente de vos articles. Puisque tout tourne autour d’un seul produit en fait, le SAC même si il est proposé dans toutes ses déclinaisons.

Alors on va me dire que oui, on peut très bien se pétitionner en référencement sur plusieurs produits. C’est vrai ! Mais si votre boutique propose des sacs, des chaussures, de l’habillement, des produits de beauté, etc… vous pourrez toujours bien vous positionner sur tous ces différents types d’articles, mais à quel prix ?? Parce que là c’est l’embauche de plusieurs personnes pour de la rédaction, des stratégies de netlinking, est autres types de communications pour élever tout cela dans dans les premières pages des moteurs de recherche.

Proposer une large gamme d’articles, c’est combler toutes les segmentations de besoins dans votre niche.

Avec une gamme d’articles restreints

Quelle que soit l’activité, lorsqu’on la démarre, il y a toujours un temps d’adaptation à cerner tous les process qui vont vous donner plus d’aisance pour la gérer. En dropshipping, il en est de même. Non seulement on doit s’occuper de la relation client, mais aussi être attentif à celle qui nous lie avec les fournisseurs, tout en travaillant à trouver le nouveau produit qui va faire fureur. Pour tout cela, il peut être judicieux de démarrer avec peu de produits dans son commerce.

Comment se concentrer que sur quelques articles

Débuter avec quelques articles, ne veut pas dire en avoir deux ou trois. On est plus dans un ensemble d’articles, qui vont permettre de ne pas faire que des ventes sèches, mais d’augmenter ce prix de panier moyen ent faisant des ventes dites incitatives, comme avec l’upselling ou le cross-selling. En effet, obtenir de nouveaux clients est beaucoup plus difficile que de pousser à faire des ventes supplémentaires aux clients que l’on à déja.

Fonctionnement de L’upselling

L’upsell se traduit par la proposition d’articles similaires au choix du client, mais plus hauts en gamme, donc avec des prix plus élevés. Pour que cela fonctionne, il ne faut pas penser uniquement au prix lorsque l’on fait des propositions de produits, mais être en équation avec le problème du client.

Par exemple avec l’achat d’un appareil photo :
Si une personne est intéressée par les bridges, ces appareils photo compacts, on pourrait proposer des réflexs qui sont considérés comme des appareils photo plus professionnels, mais ce n’est pas à faire. Si cette personne est attirée par les bridges, c’est qu’il y a une raison, et la première, c’est d’avoir un appareil discret, léger, pouvant être emporté sans avoir besoin d’accessoires pour faire des photos. Donc les réflexes sont de mauvaises propositions, puisqu’ils sont plus lourds, et qu’ils fonctionnent avec des objectifs interchangeables. Objectifs dont on va en avoir besoin de plusieurs pour pouvoir zoomer, ou faire du grand angle.

Par contre, suggérer des bridges optimisés pour la vidéo, avec une résolution plus élevée, ou une possibilité de vitesse plus rapide si l’on veut faire de la photo sportive, ou avoir un capteur de la taille de ceux des reflexs, qui permettra de faire des agrandissements impressionnants de ses clichés, voilà des encouragements d’achats, dont le client, s’intéressera.

Comprendre les besoins de vos clients :
Donc si vous avez peu d’articles au démarrage de votre boutique, assurez-vous d’en avoir suffisamment pour faire de l’upselling, et surtout de comprendre ce qu’on réellement besoins vos clients, pour le choix de ceux-ci.

Fonctionnement du cross-selling

Le cross-selling pousse à des ventes supplémentaires par rapport à l’achat initial. Pour cela, on affiche des articles, que cela soit des accessoires ou des services connexes, qui peuvent être nécessaires avec l’article acheté.

Exemple de cross-selling :
Restons sur la photographie. La personne qui veut acheter un appareil photo serait surement intéressée par un sac de transport adapté à la taille de son boitier. Ou alors un kit de nettoyage de l’objectif, une batterie supplémentaire, très utile lorsque l’on fait des photos à l’extérieur et que l’on n’ait pas assez de temps pour recharger la batterie.

Là aussi, proposez au client des articles ou services supplémentaires (comme une assurance sur l’appareil photo), qui lui apporteront véritablement une valeur ajoutée. Pensez au cross-selling du point de vue pratique pour votre client, et pas seulement en termes de revenus additionnelles, que cela peut générer.

En résumé

Le choix d’une boutique aux articles plus restreints est la meilleure solution au démarrage. Les raisons sont multiples, comme de mieux pouvoir se concentrer sur leurs commercialisations. Rien qu’au niveau de la description de vos produits, vous allez devoir travailler plus, parce que si vous gardez celles données par votre fournisseur, vous allez avoir les mêmes textes que les dizaines de boutiques qui vendent ces produits. Et ça, ce n’est vraiment pas top pour se démarquer au niveau du référencement.

Cela permet aussi de pour se roder au dropshipping qui est quand même un peu différent du commerce traditionnel aux niveaux des achats chez des fournisseurs dont les prix et la qualité des articles sont extrêmement variables.

N’oubliez pas qu’en dropshipping, les marges bénéficiaires peuvent être très faibles, que c’est de la vente à forte concurrence, et que de gérer les problémes de logistique et de qualité des articles sont un travail de tous les instants.


Photographie  © Freedomz

Retour haut de page